Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homo Vampiris

Publié le par La Gobeline

Des histoires sur les vampires on en entends depuis la nuit des temps, si on en croit l'Encyclopédie des Mondes qui n'existent pas, celles-ci se racontaient déjà dans l'Ancienne Égypte.

De nos jours on trouve les vampires à toutes les sauces, du sanguinaire Comte Dracula au scintillant Edward de Twilight, que ce soit au cinéma, dans la littérature ou les jeux vidéos.

On pourrait alors penser qu'on en a fait le tour et que le sujet est épuisé, mais Fabien Clavel nous propose ici avec Homo Vampiris une histoire originale et moderne.

L'intrigue se déroule dans un futur proche et l'histoire nous fait voyager à travers le monde et les époques en compagnie de personnages torturées.

On apprend à connaître les principaux protagonistes tout au long de celle-ci, chacun ayant une vision personnelle du monde et de sa condition, qui s'explique petit à petit lorsqu'on en apprend plus sur eux et leurs passés, c'est ce qui les rends vraisemblables à mes yeux.

En plus de présenter des personnages profonds, l'auteur s'appuie sur des faits historiques qui donnent de la crédibilité au roman.

A la fin de ma lecture, je me suis dit : Et pourquoi pas ?

Ce qui fait l'originalité d'Homo Vampiris c'est aussi le mélange des genres, le thème est bien sûr Fantastique puisqu'il s'agit de vampires, le fait que l'histoire se déroule dans le futur amène une ambiance de Science-Fiction en plus et l'auteur utilise également les codes du Thriller.

Je déconseille ce livre au plus jeune, ainsi qu'au plus chaste, d'entre vous, Fabien Clavel ne mâche pas ses mots et un chat est appelé un chat, il comporte son lot de scènes de fesses très explicites ainsi qu'un certain nombre de passages violents et sanglants.

Si pour vous un vampire est un jeune homme qui brille au soleil, Homo Vampiris risque de vous bousculer un peu, personnellement je l'ai relu plusieurs fois et j'ai envie de découvrir d'autres choses du même auteur.

Extrait :

« Je crois que je suis Lilith La lune et le vent m'accompagne Mes cheveux sont la nuit

Je suis la mère et la louve, le diable boiteux, la gueule qui mord et qui vomit le monde Dans mon ventre croissent les maladie fatales Les serpents me font cortège »

Commenter cet article